• L'équipe J'accueille

J'accueille est dans la presse - Mai/Juin 2022

Entre témoignages des participants aux programme et interviews des membres de l'équipe, Au printemps, J'accueille a sollicité les médias et répondu à leurs demandes afin de mettre en lumière l'impact de l'accueil chez les particuliers tout en évoquant les bonnes pratiques pour un accueil réussi.




4 mai - Le Figaro

Réfugiés ukrainiens : «Un accueil non encadré peut engendrer de vives tensions»

Interview de Vincent Berne, Directeur de J'accueille

ENTRETIEN - Plus de 70.000 Ukrainiens sont actuellement accueillis en France, dont la plupart en hébergement citoyen. Une générosité qui, sans cadre, présente des risques. Vincent Berne est le directeur national du programme d'hébergements citoyens J'accueille, porté par l'ONG Singa. 800 personnes [réfugiées ont déjà été accueillies] dans le cadre du dispositif.

5 mai - France 24

Débrouille et système D, le nouveau quotidien des familles d'accueil d'Ukrainiens en France

Interview de Vincent Berne, Directeur de J'accueille

"On fixe un cadre à la cohabitation et cela évite de se sentir seul au bout de quelques semaines d'accueil", explique-t-il. J'accueille demande, par exemple, de fixer une date de fin de l'hébergement et de signer une charte de cohabitation comprenant les engagements de l'accueillant, des personnes accueillies et de l'association. L'accompagnement prévoit des rendez-vous d'information avant l'accueil et des suivis réguliers. J'accueille travaille également avec d'autres associations pour organiser un accompagnement adapté à chaque Ukrainien. "Ces partenariats sont essentiels, parce que le rôle de l'accueillant est de passer un bon moment et de ne pas faire des démarches administratives", plaide Vincent Berne.


10 mai - Carenews

Ukraine : la plateforme J’accueille propose un cadre rassurant aux familles accueillantes

"Le programme J’accueille met à disposition de la famille qui accueille une personne référente, joignable à tout moment. Il y a une charte de l'accueil et une rencontre est prévue en amont avec les personnes. Les personnes accueillies ont également un accompagnement avec des points de suivi. Les conditions d’accueil demandées par l’association sont de mettre une chambre à part à destination des accueillis. La salle de bain et la cuisine peuvent être partagées."

Retrouvez l'article ici



20 juin - Carenews

Avec J’accueille, des citoyens ouvrent leurs portes aux personnes réfugiées

« Notre rôle, c’est d’être un facilitateur », précise Vincent Berne, directeur du réseau d’accueil de SINGA. « Nous sommes là pour accompagner la rencontre et la cohabitation afin qu’elles se passent dans les meilleures conditions. Nous travaillons en complément des autres structures existantes, pour pallier la saturation du réseau d’hébergement et faire en sorte que chaque citoyen soit préparé et sécurisé dans sa démarche d’accueil. »

Retrouvez l'article ici

21 juin - BFM Lille

Interview de David Robert, Directeur général de SINGA France



27 Juin - Le Monde

Hébergement des Ukrainiens : les limites de l’accueil à domicile, quatre mois après le début de la guerre

Un large sourire illumine le visage de Tania. Ni une ni deux, la petite Ukrainienne abandonne son château de princesse pour le chat sur la table. Autour d’elle, la vie suit son cours dans le salon de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Les yeux de sa mère, Irina, continuent leur ballet face à l’écran de son smartphone. Assise à table, Anne (les hébergeurs ont souhaité conserver l’anonymat) assiste à la dernière session caresses de son chat, pendant que Félix, son compagnon, préchauffe le four. Le trentenaire s’amuse : « C’est comme une colocation. »

Retrouvez l'article ici


Le bonus : J'accueille dans les médias roumains


6 mai - RFI Romania

"Gătim împreună, facem curățenie împreună” – viața de zi cu zi a familiilor franceze care găzduiesc refugiați din Ucraina (reportaj)

Retrouvez l'article ici


60 vues0 commentaire